Ces monstres que nous aimons malgré nous


04 Feb
04Feb

Petit passage d'un livre en préparation "Ces monstres que nous aimons malgré nous" ou lorsque nous prenons conscience que les monstres ne sont pas si monstrueux qu'il y paraît, le jour ou nous acceptons enfin d'être apprivoisés. 

"Et la sensation de pouvoir aimer des parents dans leur plus flamboyante monstruosité nous apparaitra, après bien des années de dissertation et de recherche intérieures. Après que les doutes nous aient mis à terre sans jamais nous avoir fait complètement plier. Après que l’amour eut été cet animal sauvage et indomptable dont on aura été tant effrayé et que nous aurons mis si longtemps à apprivoiser. "

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.